Brèves de comptoir

Brèves de comptoir – issues des ouvrages extraordinaires de Jean-Marie Gourio 

La philosophie des Bistrots au service du dialogue social :

  • C’est quand même pas un chômeur qui va m’apprendre mon boulot !
  • C’est toujours les cons comme nous qui ont les boulots, les autres, ils ont des professions !
  • Le monde appartient à ceux qui ont des ouvriers qui se lèvent tôt.
  • Au début le chômage c’était bien. Maintenant on est trop.
  • Heureusement qu’il y a des chasseurs puisque, de toute façon, il n’y a pas assez de boulot pour tout le monde …
  • Il faut que les robots payent les retraites !
  • On se tue à la montagne, on se noie en mer, on se fait chier à la campagne. On dirait que c’est le patronat qui a inventé la géographie pour qu’on soit content d’aller bosser…
  • On peut travailler avec un cancer … à conditions d’avoir du travail !
  • Les derviches tourneurs, c’est des fainéants, on a jamais vu un derviche tourneur-fraiseur.
  • Les machines ne remplaceront jamais l’homme, elle ne sont pas assez con !
  • Les machines ont remplacé ceux qui travaillent, mais un jour elle remplaceront aussi ceux qui ne font rien …
  • Le pire écart de salaire, c’est un mois entre deux paye !
  • A force que les partons ne nous laissent que des miettes, on va s’envoler comme les moineaux.
  • Travailler ça ne me gène pas, je fous déjà rien !
  • Le seul ascenseur social, c’est la Française des Jeux.
  • Avant pour gagner de l’argent, il fallait travailler. Maintenant, il faut faire autre chose.
  • La fête du travail pour ceux qui travaillent ! La fête de la fête pour ceux qui font la fête !
  • Repasser de 35 h aux 40 h, ça va nous faire 5 h de plus à regarder la pendule…
  • Si ils augmentent le temps de travail, j’augmenterai le temps de faire semblant de bosser.
  • Les supporter de foot, c’est comme les actionnaires, ils foutent rient et ils arrêtent pas de gueuler !
  • Tout l’argent jeté par les fenêtre, c’est dommage qu’on ne le retrouve pas dans la rue.
  • En étant au chômage, je fais travailler tous ceux qui s’occupent des chômeurs.
  • Avec les 35 h, si t’habites loin du boulot, t’as même plus le temps d’y aller !
  • Si tu payes un femme pareil qu’un homme, dans ce cas il faut augmenter l’homme.
  • Pour moi l’énergie renouvelable, c’est l’ouvrier qui se lave tous les matins.
  • On est les seuls vivants dans l’univers et en plus on bosse …
  • En France, personne fout rien et y a du chômage quand même !
  • Pour celui qui veut travailler, y’a du travail ! Pour celui qui veut rien foutre, y’en a aussi d’ailleurs !